Print

"La méditation est un processus intentionnel de modification de la conscience visant à induire un bien-être et un équilibre intérieurs. Elle peut produire une activation – ou une inhibition – de certains processus physiologiques et/ou psychiques et peut provoquer des expériences très dynamisantes et enthousiasmantes mais parfois dangereuses. L'apprentissage de la méditation doit donc être guidé par des personnes compétentes et expérimentées."

(Définition incluse dans le cours « Techniques de relaxation » par Ph. Antoine, UCL, 2006).

La méditation fait partie des Etats Modifiés de Conscience (EMC), comme l'hypnose, certains types de relaxation, le sommeil et le rêve, les "peak experiences" (selon Maslow) et certains états de transe.

Dans la culture occidentale, la méditation se définit le plus souvent à partir des processus de pensée, à partir de la sphère cognitive, par exemple :

"MÉDITATION n.f. (lat. meditatio, -onis) 1. Action de réfléchir, de penser profondément à un sujet, à la réalisation de qqch.; réflexion approfondie. 2. Attitude qui consiste à s'absorber dans une réflexion profonde; recueillement…"

(Grand Dictionnaire Encyclopédique Larousse, 1984, p. 6794)

"MÉDITATION : La méditation est une réflexion prolongée, guidée et soutenue par une méthode…Elle porte sur n'importe quel objet de pensée, pourvu que l'esprit s'y applique avec soin, avec constance; … effort psychologique (recueillement) et… effort logique d'ordre et d'analyse ;…l'écart … subsiste entre une méditation où prédominent représentations distinctes, discours intérieur, réflexion articulée, et une méditation de repli silencieux, de paix unificatrice, d'indivision des facultés, …"

(Thesaurus de l' Encyclopaedia Universalis, 1985, tome 2, p. 1910)

Voici une explication plus détaillée par un philosophe :

"… le mot " méditation", associe les idées de penser, de soigner et de milieu. La méditatio des latins était la réflexion, l'étude... Meditari veut dire réfléchir à, étudier, pratiquer. Il provient de mederi (traiter, remédier à, réparer)... La racine indo-européenne "med", dont tous ces termes descendent, exprime " l'idée de penser, de juger, de mesurer, de soigner un malade"

(Dictionnaire des racines des langues européennes par R. Grandsaignes d'Hauterive, Larousse, 1948). Le terme sanskrit madhyab , auquel renvoie toute cette évolution, peut être traduit par "qui est au milieu, au centre, au cœur".

"Méditation transporte donc trois significations : 1. celle de penser à, de se préoccuper de, de songer à ; 2. celle de remédier, de soigner ; 3. celle de milieu, de centre, de juste mesure. La connaissance de cet entrecroisement dévoile le plein sens du mot. Méditer revient à se trouver au milieu en se préoccupant mentalement de quelque chose, cette pensée ayant la fonction réparatrice du soin."

(Gérard THOURAILLE – 2004, Relaxation et présence humaine, autour d'une expérience intime, L'Harmattan, France, pp 41-42).

Dans la culture orientale, l'optique est différente :

L'image des danseuses indique un processus d'équilibre actif, évoquant la danse de Shiva.

* "Il y a de nombreuses formes de méditation en Orient, mais toutes impliquent l'idée d'une pratique dirigée vers un but - le but ultime de la méditation étant la réalisation du Soi global et la fusion avec la Conscience cosmique… ; … on ne peut passer sous silence ni le fait que la méditation soit un ensemble de techniques, ni son but intrinsèquement spirituel, etc."

(Ch. HARDY, « La connaissance de l'invisible », éd. Philippe Lebaud, 1991, p. 81)

* "La méditation (Dhyana) est le fait de maintenir une attention exclusive sur un seul point".

(PATANJALI, Yogas-sutras, III.2, trad. Françoise Mazet, Albin Michel, 1991).

* Autre définition d'une pratique dérivée du bouddhisme, la méditation de la "Pleine Conscience" (Mindfulness) : "La pleine conscience signifie faire attention d'une manière particulière : délibérément, au moment présent et sans jugements de valeur."

(KABAT-ZINN J., 1996, Où tu vas, tu es , éd. JC Lattès et coll. "J'ai lu", p.22)

* Actuellement, la méditation a été intégrée dans des pratiques de guérison holistique aux Etats-Unis :


"La méditation est un processus de guérison et de restauration de la totalité du corps, de l'âme et de l'esprit [body, mind and spirit] … Une des bases de la pratique de la méditation est que chaque individu a en lui de vastes ressources qui, par la pratique de la méditation, peuvent être mobilisées pour l'aider à sa propre guérison."

(H. POKHARMA, in “Textbook of Complementary and Alternative Medicine”, by Chun-Su Yuan and Eric J. Bieber, 2002, The Parthenon Publishing Group, p.81)

En bref, qu'est-ce que la méditation, sinon aller au plus profond de soi-même et (re)découvrir la source de vie qui nous permet de sentir, de penser et de dire "j'existe" !